×

Foire aux questions

Pour obtenir de plus amples renseignements à propos de Mantra, veuillez communiquer avec nous.

Nous joindre

OUI. Bien que certaines études aient semé des doutes à ce sujet, il faut savoir qu’il n’existe aucune contre-indication. Il faut savoir que les études qui semblent avoir fait un lien entre les problèmes cardiovasculaires et le calcium ont été grandement critiquées vu leur manque de validité statistique et le manque de données de base solides. En effet, la majorité des études qui sont publiées à ce sujet sont des méta-analyses qui utilisent des études qui n’avaient pas comme objectif de base de mesurer le risque cardiovasculaire. Il existe cependant des études épidémiologiques très bien bâties qui n’ont pas démontré de lien. L’une d’entre elles est tirée du Nurse Health Study et suit la consommation de calcium chez près de 25 000 femmes depuis 25 ans. Dans cette étude, il n’y a pas de lien entre la consommation de suppléments et le risque CV ou les AVC. (Voir Calcium Supplement Intake and risk of cardiovascular disease in women , Osteoporosis International, May 2014)

Oui, il existe de nombreuses interactions. Pour la majorité de ces produits, il est recommandé d’espacer la prise de 4 heures (avant et après) :

-Lévothyroxine

-Fer

-Antibiotiques (Quinolones: ciprofloxacin ou Cipro, levofloxacin, norfloxacin ou Noroxin, et ofloxacin). Tetracyclines: doxycycline, minocycline, et tetracycline.

-Médication antiépileptique; phenytoin (Dilantin), carbamazepine, phenobarbitol, et primidone

-Bisphosphonates : il faut séparer la prise d’au moins 30 minutes, idéalement plus.

Comme la mesure sérique de la 25(OH) vitamine D est couteuse (généralement entre 12-15$), il n’est pas recommandé de mesurer le taux de tous les patients. Comme vous verrez apparaitre sous peu une note à ce propos sur les feuilles de résultats du taux de vitamine D que vous demanderez, il n’est maintenant pas recommandé de mesurer le taux de vitamine D chez tous les patients. Comme la majorité des nord-américains ont une carence en vitamine D et que la supplémentation est peu coûteuse, il est préférable de supplémenter tout le monde en vitamine D. La mesure sérique de la 25(OH) vitamine D devrait être utilisée seulement chez les patients présentant un problème particulier (par exemple; hyperparathyroïdie, ostéoporose, chirurgie bariatrique, etc.) et ce après une supplémentation adéquate de trois mois.

À ce jour, le taux visé de 25(OH) Vitamine D pour avoir un effet au niveau osseux est 75 nmol/L et la plupart des spécialistes vont la maintenir en dessous de 125 nmol/L.

Depuis que Mantra Pharma à lancé sur le marché un comprimé combinant 500 mg de calcium élémentaire et 1000 UI de vitamine D, il n’y a pas de raison de donner la vitamine D séparément (sauf en cas d’exceptions). En plus d’être plus économique de donner une combinaison telle le MCal D1000, la supplémentation combinée de calcium et vitamine D offre une facilité de prise qui favorise une bonne observance au calcium ET à la vitamine D.

Non, il y a des différences selon l’âge et les maladies, mais il y aurait aussi des différences selon la race. Certaines études semblent démontrer que les gens de descendance asiatiques ont un besoin en calcium inférieur aux caucasiens et que les gens de descendance africaine auraient un besoin supérieur. Cependant, comme il manque des études à grande échelle pour confirmer ces statistiques et que pour des raisons de simplification, les apports recommandés sont les mêmes pour tous (avec des ajustements pour l’âge).

TOUS les suppléments de calcium MCal sont remboursés par la RAMQ.

Les comprimés de carbonate de calcium MCAL D400, MCAL D800, MCAL D1000 et les comprimés MCAL D400 à croquer, MCAL D1000 à croquer sont tous remboursés sur le système général de la RAMQ.

Pour le MCal Citrate liquide, il est remboursé comme médicament d’exception en utilisant le code VA-138.

Les comprimés de MCal sont formulés pour être aussi friables que possible. Cela ne dépend en aucun cas du calcium utilisé mais des méthodes de fabrication. Mantra Pharma utilise le moins d’agents liants possible (ce qui permet de mettre sous forme de comprimés le calcium). Ainsi, les comprimés se défont plus rapidement une fois dans l’estomac. Comme la première étape limitative pour une bonne absorption du calcium est la dissolution puis la solubilisation, les comprimés de MCal sont généralement mieux tolérés que la majorité des autres comprimés sur le marché. Il est cependant très important de toujours prendre les comprimés avec un repas pour maximiser la dissolution et l’absorption du calcium.

Les patients qui tolèrent moins bien le carbonate de calcium peuvent se tourner vers la nouvelle formulation de MCal Citrate liquide. Comme le citrate offre une solubilité supérieure au carbonate de calcium, il est généralement non seulement mieux toléré mais aussi mieux absorbé.

Si votre patient ne consomme pas suffisamment de calcium alimentaire, l’utilisation de supplément est une sorte de ‘police d’assurance’ pour maximiser les chances que l’os ait tout ce dont il a besoin pour favoriser une bonne formation. Comme le métabolisme osseux est l’un des systèmes les plus lents du corps, les effets ne sont pas immédiats. Quand on considère qu’il faut près de 10 ans au corps pour former la quantité d’os équivalent à un squelette humain, on peut bien comprendre pourquoi il est très difficile de faire une étude qui aurait une durée suffisante pour bien évaluer le tout. D’autant plus qu’il existe de nombreux autres paramètres qui devraient être contrôlés dans les études qui sont difficilement contrôlables (vitamine D, exercice, apport en protéines, sel). Cependant, les spécialistes s’entendent pour dire que la supplémentation qui compense une carence en calcium est une des choses qui peut être facilement faite afin d’optimiser la formation osseuse.

Chaque être humain devrait optimiser son apport de calcium tout au long de la vie. Pour les enfants et les adolescents, cela permettra une formation optimale du ‘capital osseux’ et pour les adultes, cela diminuera la ‘perte nette’ de la densité osseuse. Bien qu’au Canada, l’apport en calcium soit encouragé surtout après l’âge de 50 ans, c’est parce que le risque d’ostéoporose et de fractures augmente beaucoup après cet âge. C’est donc en quelque sorte une prévention ‘de dernière minute’. Un apport suffisamment en calcium tout au long de la vie est la meilleure manière d’avoir une santé osseuse optimale et de diminuer le risque de fracture en vieillissant. Toute personne devrait donc avoir un apport de calcium suffisant à tout âge.

APPORT en CALCIUM des Canadiens

AGE Apport recommandé quotidiennement Pourcentage des Canadiens qui n’obtiennent pas suffisamment de calcium dans leur alimentation
1-3 ans 700 mg 3%
4-8 ans 1000 mg 23%
9-18 ans 1300 mg Garçons : de 33 % à 44 %

Filles : 67 % à 70 %

adulte 1000 -1200 mg Femme : 48 % à 87 % selon le groupe d’âge

Homme : 26 % à 80 % selon le groupe d’âge

Bien que la population nord-américaine soit souvent déficiente en vitamine D pour permettre une formation osseuse optimale, la vitamine D à elle seule ne pourra pas optimiser le métabolisme osseux. En effet, comme la majorité des gens ne consomment pas suffisamment de calcium, le calcium sera souvent l’élément limitant, même avec une vitamine D optimale. Il ne faut pas oublier que ce que les ostéoblastes fixent à la matrice de collagène pour former de l’os, c’est le calcium. La vitamine D est un vecteur très important afin de maximiser l’absorption osseuse (et possiblement la fixation) mais n’est pas ce qui ‘compose’ l’os

Le besoin estimé est de 1000 mg (19-49 ans) et de 1200 mg (50 ans et plus). À ce jour, il n’y a pas de différence entre le besoin chez les hommes et les femmes. Si votre patient consomme plus de 3 portions de produits laitiers à chaque jour, il est inutile de supplémenter en plus.  Chez la majorité des patients, le calcium consommée-au-delà de 1000-1200 mg ne sera pas absorbé au niveau de l’intestin ou sera éventuellement excrété au niveau des reins.

Comme la majorité de la population nord-américaine ne réussit pas à consommer suffisamment de calcium afin de fournir suffisamment de calcium pour optimiser la formation osseuse, beaucoup de gens devront utiliser des suppléments de calcium quotidiennement.

Oui. Dans certaines situations, il est possible que certains de vos patients aient besoin de plus de calcium que la moyenne des gens. C’est parfois le cas lors de maladies de malabsorption et chez les patients ayant subi une chirurgie bariatrique. Un niveau de PTH au-dessus de la normale en présence d’une 25(OH) vitamine D normalisée et d’une fonction rénale normale peut être un signe que la quantité de calcium absorbé est insuffisant.

Le besoin en calcium est le même pour tous. Afin d’offrir suffisamment de calcium pour permettre à la majorité des patients d’en absorber suffisamment pour que les ostéoblastes puissent en fixer suffisamment à la matrice osseuse, il faut consommer quotidiennement 1200 mg (50 ans et plus) de calcium élémentaire.

Le besoin pour un patient souffrant déjà d’ostéoporose est donc généralement le même cependant il est d’autant plus important pour ces patients de maximiser leur apport afin de freiner au maximum la diminution de la densité osseuse.

Dans le cas des patients sous traitement, il est particulièrement important d’avoir un apport maximal puisque qu’il faut à la fois maximiser la formation osseuse, avec un apport suffisant en calcium, tout en s’assurant que l’apport en calcium sera suffisant pour éviter les possibles hypocalcémies. Comme les médications contre l’ostéoporose diminuent la résorption osseuse, il y a donc moins de calcium provenant des os qui se retrouvent au niveau sérique. Cela est particulièrement important pour les produits ayant une grande efficacité de traitement, tel le denosumab.

Dans certaines situations, il est possible que votre patient ait besoin d’un apport en calcium qui dépasse les recommandations générales.